Déesse déchue

28 janvier, 2008

Vive la mesquinerie !

Classé sous Ma vie avec ou sans Lui — deessedechue @ 15:25

bo.jpg

La voilà, la propriétaire des boucles d’oreille que j’ai découvertes chez moi…
Honnêtement je ne sais quoi en faire,
Les jeter, les piétiner, les adopter…
J’hésite

2 janvier, 2008

Le chemin sera long et difficile

Classé sous Fête,Ma vie avec ou sans Lui — deessedechue @ 1:26

imcoldbyvladimirborowicz.jpg
I’m cold by Vladimir Borowicz

L’année 2008 :
Je la souhaiterais douce et chaude,
Bien qu’elle s’annonce rude et glaciale…
Je voudrais croire en la fin d’un cycle,
Je voudrais tant y croire !
Avoir envie,
De me lever,
De ma battre,
Savoir pourquoi je continue,
Entrevoir la sérénité, à nouveau, enfin…

Je me le souhaite…

1 janvier, 2008

Souillée

Classé sous Ma vie avec ou sans Lui — deessedechue @ 18:58

buen.jpg

Ici
Il l’a fait pénétrer ici,
Dans cet appartement,
Elle a glissé son corps sur mon canapé, mes draps, partout…
Mon intimitée comme violée,
Et ses images qui n’étaient qu’à nous,
Si personnelles,
Il les lui a offertes,
Comme s’il livrait mon corps en offrande à sa nouvelle divinité.
En cette nouvelle année, je suis souillée, humiliée : Bonne année !

14 février, 2007

vielle lettre

Classé sous Ma vie avec ou sans Lui,Rien que pour Toi — deessedechue @ 0:22

thisislovebyangeloimperfetto.jpg

Je regardais de vieilles photos,
Pour essayer de saisir un peu de ces doux moments passés,
Une feuille est alors tombée de nul part,
Sans doute encore une lettre pour Elle !
Non…
Une vieille lettre que tu avais écrite pour moi,
Sans jamais me l’envoyer,
Sans jamais me la donner,
C’était le jour suivant une douloureuse discussion entre nous,
Un soir où je te comptais mon angoisse du futur,
Du jour où tout aurait disparu entre nous,
Tu me conjurais d’avoir confiance en l’amour,
D’avoir confiance en ton amour, en toi,
Bien sûr j’ai pleuré,
A lire tes mots si passionnés,
A lire tes mots tout gonflés d’amour, de toujours,
A déchiffrer ton écrire si caractéristique,
Tes petites de pattes de mouche,
J’ai pleuré assise sur le parquet,
J’ai pleuré sur cet amour perdu,
J’ai pleuré constatant que déjà au tout début,
Au tout début déjà tu n’arrivais pas à me parler !

21 janvier, 2007

Encore un dimanche

Classé sous Ma vie avec ou sans Lui — deessedechue @ 18:13

lieshecomesbyridgeviewxkid.jpg

Je me suis levée
Il dormait encore,
J’avais faim,
Je n’ai rien mangé,
J’ai voulu attendre qu’il se lève,
J’ai donc attendu,
Il s’est finalement réveillé,
Il m’a à peine remarqué,
Il ne m’a quasiment pas parlé,
Son premier réflexe a été de l’appeler,
Il lui a murmuré des mots doux,
Il s’est fait tout beau,
Puis il est parti,
Sans faire de bruit,
Sans rien me dire,
Il prétend qu’il ne m’a vu,
Je m’étais un peu cachée,
En boule sur le canapé,
En boule en train de pleurer,
Dans le noir,
Et me voilà seule,
J’attends que le temps passe,
Je ne sais pas quoi faire,
J’ai réfléchi,
J’ai bien sûr pleuré,
J’attends que le temps passe,
Et le dimanche s’est passé,
Lentement,
Douloureusement,
Il est finalement rentré tout guilleret,
Il l’ a encore appelée,
J’ai beaucoup pleuré,
J’ai même un peu bu,
Grignoté des petits bouts de cachets,
Demain mes yeux seront tout bouffis,
Demain je serai épuisée par ce dimanche,
Encore un dimanche,
Un dimanche un peu comme tout les autres…

19 décembre, 2006

Tout cela me désole…

Classé sous Humeur,Ma vie avec ou sans Lui — deessedechue @ 13:32

thedeceivedgirlbysuzi9mm.jpg

Cette vie me désole,
Cette vie avec toi me désole…

Hier, en attendant mon bus près de l’Arc de Triomphe,
Je me suis souvenue,
Souvenue d’une balade que nous avions faite,
Main dans la main,
C’étais je crois un dimanche,
Qu’il était doux d’être ensemble,
De parler de rien,
De se promener dans les rues de Paris,
Il me semble que c’était il y a une éternité…
Comment avons nous pu en arriver là ?
Tu étais mon évidence,
Celui que je croyais être fait pour moi,
Jamais je n’avais autant fait confiance,
Je nous voyais déjà finir notre vie tous les deux…
Comment avons nous pu en arriver là ?
J’aimerais me souvenir de cette complicité que nous avions.
Aujourd’hui, nous vivons côte à côte comme deux étrangers,
Nous ne nous parlons plus,
Nous ne passons plus de temps ensemble…
Le temps passe et déjà je n’arrive plus à me souvenir,
De la dernière fois que tu m’as pris la main,
De la dernière fois que tu m’as embrassé,
De la dernière fois que tu as effleuré mes seins alors que je m’habillais,
De la dernière fois que tu m’as demandé de dormir tout contre toi,
De la dernière fois que tu m’as dit que tu m’aimais…
Je n’ai même pas réussi à garder le souvenir de ces petits gestes qui faisaient la douceur de mon quotidien…
Un soir de la semaine dernière,
Un soir où l’alcool m’a aidé à te poser cette question,
Je t’ai demandé si tu ne m’aimais vraiment plus du tout,
Tu n’as pas répondu,
J’ai compris.
Entre nous il n’y avait plus que des souvenirs,
Eux aussi ont presque tous disparus…

22 novembre, 2006

Exiled queen of nothing

Classé sous Ma vie avec ou sans Lui — deessedechue @ 17:29

exiledqueenofnothingbyamihedgehog.jpg

Je ne sais même pas quoi dire, tant de choses se bousculent dans ma tête.

Tout cela est tellement incohérent. Je me sens humiliée, trahie et tellement déçue. Je suis furieuse, j’ai envie de hurler, j’ai envie de Lui dire tout le mal que je pense de Lui, de ce qu’Il m’a fait : « que je n’ai rien demandé, que c’est Lui qui est venu me chercher, qu’Il s’est servi de moi, qu’Il m’a menti, qu’Il m’a laissé, pendant ces six années, m’engager, faire des sacrifices, mettre des rêves ou simplement des envies de côté pour une relation que je croyais vraie, essentielle mais qui en fait n’était qu’illusion. » Il n’était avec moi que faute de mieux. Il a finalement trouvé ce mieux donc je ne Lui sers plus à rien, peu importe que je souffre, peu importe…
Mais, je n’ai plus envie de Lui parler, je n’ai plus du tout envie de faire un quelconque effort pour un individu de ce genre. J’aimerais bien sûr qu’Il comprenne ce qu’Il m’a fait, qu’Il le ressente aussi douloureusement que moi. Mais je sais bien que cela ne servirait à rien et qu’il n’y a plus rien à sauver.

Fuir, tourner la page, passer à autre chose. Je n’ai aucune autre alternative. Mais l’autre côté de la page est tellement vide, froid et effrayant. Il n’y avait que Lui dans ma vie, aujourd’hui il n’y a plus rien…

20 novembre, 2006

Désillusions

Classé sous Ma vie avec ou sans Lui — deessedechue @ 15:27

disturbedmacabresoliloquybymoonpearl.jpg

Hier soir, Il est parti la rejoindre : « Ce n’était pas prévu, j’angoisse un peu… ».
Hier soir, je n’ai pas dormi, encore une rude soirée.
Hier soir, j’ai relu tous les poèmes qu’Il a écrits sur son amour pour Elle.
Hier soir, j’ai découvert une lettre que je n’avais encore jamais lue. Il lui parle de Lui, de sa vie avant Elle, de tout ce qu’Elle lui a apporté, de ce que personne ne Lui avait jamais apporté. Bien entendu, je l’ai pris pour moi : nous nous sommes rencontrés il y a 19 ans et cela fait 6 ans que nous vivons ensembles.
Hier soir, mes dernières illusions se sont dissipées : je croyais que notre histoire avait été spéciale, importante, vraie. J’ai lu et relu ces mots… Pendant toutes ces années, Il n’était pas vraiment Lui même, pas vraiment heureux, seul.
Hier soir, j’ai beaucoup pleuré, beaucoup bu, avalé des bout de cachets, j’ai été malade, je n’ai presque pas dormi, j’attendais qu’il rentre…
Hier soir, il n’est pas rentré.
Ce matin, comme si de rien n’était, je suis allée travailler…

19 novembre, 2006

Je ne sais pas quoi faire

Classé sous Ma vie avec ou sans Lui — deessedechue @ 23:10

unlovelybabybynathalieshau.jpg

Moi :
Ces nuits à pleurer seule, à hurler mon angoisse,
A m’enivrer pour réussir à dormir,
A chercher une raison de continuer,

Et Lui :
Ces nuits à faire comme si de rien n’était,
A faire semblant de ne rien remarquer,
Peut être même à ne rien remarquer !

C’est ça l’indifférence ?
C’est insupportable
J’aimerais tant qu’Il le fasse sciemment !

J’aimerais tant ne plus en souffrir,
Je voudrais tout oublier,
Changer de vie,
Avoir ma famille à moi,
Quelqu’un qui m’aime, des enfants…
Mais en même temps,
J’aimerais tant qu’Il vienne me consoler,
Qu’Il me parle,
Qu’Il me prenne dans ses bras…

Mais je sais qu’Il ne m’aime plus,
Qu’Il l’aime Elle,
Que je ne compte plus,
Pour Lui parler Il me laisserait crever !

Et moi,
Je rêve qu’Il m’aime !
N’est ce pas pitoyable ?
 

9 novembre, 2006

Triste réalité

Classé sous Ma vie avec ou sans Lui — deessedechue @ 15:26

iamsohappybyinextremo.jpg

Personne ne semble le remarquer, mais je suis tout le temps seule. Je déjeune toute seule à la cantine, au milieu de tout ce monde que je ne connais pas. Je prends mes pauses toute seule. Je me promène seule. Souvent je dîne seule. J’ai aussi commencé à parler toute seule, un peu comme une vieille folle.

Lui, il est là, toujours de mauvaise humeur, à s’énerver pour un rien, à cogner sur les meubles, à hurler contre le chaton. Il m’adresse à peine la parole, pas « bonjour », pas « au revoir », pas de « comment ça va » ni même de « merci ». A moi il ne parle pas… Il économise sa salive, sa bonne humeur pour Elle. Elle, Il la cajole, Il la rassure, Il est si attentionné, prévenant, imaginatif. Ils ont leur relation, j’imagine aussi leurs petits mots doux, leur intimité.

Et moi au milieu de tout ça je gène, je suis de trop, pas celle qu’Il veut…

Aujourd’hui il est trop tard pour moi. J’ai hypothéquée trop d’années à ses côtés, sans rien capitaliser. Je n’aurai plus le temps de me construire une famille. Je n’aurai jamais d’enfant…

Alors bien sûr il faudrait que je parte, que je mette fin à cette situation. Mais à quoi bon ?

1234

carotteetdidi |
paradigmas |
SUIMOI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma Boutique
| Missy-Johanne
| Multizone/Climatisation/Cha...