Déesse déchue

12 novembre, 2008

Si je savais quoi faire…

Classé sous nouvelle obsession — deessedechue @ 0:42

lostbypetitescargot.jpg
Lost by  Petitescargot

Si je savais à quoi m’en tenir,
Si je savais pourquoi,
Peut être que je saurais,
Quoi faire,
Quoi dire,
Comment tourner la page,
Comment continuer,
Ou pas…

Peut être,
Que ce sentiment,
Cette envie de hurler,
Cette sensation d’exploser à l’intérieur,
Disparaîtraient,
Ou pas…

Mais je ne sais pas !

10 Réponses à “Si je savais quoi faire…”

  1. véro dit :

    Bonsoir

    Ce texte me parle beaucoup.. Si je savais je ne serais certainement pas là a cette heure ci sur le net mais helas trop de questions encore et toujours

    Je vais continuer ma visite chez toi
    Amicalement
    Véro

  2. Thus who shall not be named dit :

    Nous sommes bien souvent tous pareils…
    Desinvoltes, laches ou ne sachant pas quoi faire ou dire.

    Peut etre exploser son confort retranche de male sur de lui et bousculer ses habitudes.
    Essaie de le (re)voir, sachant que le resultat sera peut etre difficile a supporter, mais au moins le charme ou l’espoir sera rompu.
    Le cas echeant, le monstre noir, la dame blanche, la schyzo grise et le geek seront la pour te consoler, ou au moins medire de lui.

  3. yasmine dit :

    ton blog est tres intéressant ;bravo!

  4. luca dit :

    je trouve réconfort dans tes lignes.. des lignes que j’aurai voulu écrire et que je n’ai osé faire… je les parcours chaque jour… et je m’enfonce CHAQUE JOUR dans mes propres peines… hélas c’est comme une drogue…
    ps: cette sensation disparaitra… elle finit tjs par partir…

  5. NL4M dit :

    ca s appelle le spleen je crois. je suis pas un specialiste, mais j ai ma petite opinion sur le sujet.
    La vie, en regle général, sera une succession de periodes heureuses, et des periodes qu on vis tous de déprime qui coincident souvent avec l’hivers et le manque de chocolat (ca aurait pu etre une blague mais j ai vérifié sur moi).
    Alors il y a la méthode je m enferme dans moi meme dans mon propre desespoir et la c est pas tres recommandé par les magazines de psychologie a deux balles. L autre solution c est d aller de l avant d essayer de s ouvrir aux autres.Il y a surement de belles choses a trouver.
    Apres j y ai trouvé que la faiblesse et une corruption intellectuelle hallucinante dans la majorité des cas ( pas tout le monde) et j ai aussi vu un morceau de moi meme, et c est cette meme partie pourrie que j ai vu chez d autres.J ai essayé de me la cacher longtemps. Nous ne sommes pas uniques, nous ne sommes pas beaux ni gentils ni méchants justes humains et il y a aussi des bons cotés car de cet faiblesse latente qui couve dans notre société, il peut ressortir de belles choses comme l’amitié, l amour. En effet, notre faiblesse nous empeche de voir l étendue de notre propre faiblesse et nous permet de rester ignorant, et donc de profiter sereinement de ces morceaux de bonheur.La plupart des gens s en contentent, mais personnellement je veux plus. Ca peut sembler contradictoire, mais si les autres peuvent juger de notre laideur, nous ne le pouvons pas.C est pour ca que l on peut apprendre beaucoups sur soi en regardant les autres. la vie semble moins vide de sens si on reste aveuglé par sa faiblesse. Car , finalement en temps que telle, la vie n a aucun autre but que celui qu on veut lui donner. Mais tant qu on essaye pas d en prendre conscience et d y changer quelque chose, on reste ephemere.

    Voila ce que je pense: finalement le desepoir n est rien d autre qu un apercu de notre faiblesse. maintenant qu on l a vu c est trop tard pour l oublier, il faudra vivre avec, et pour cela se trouver un but. Et au diable les autres et leur morale bidon: ils ne valent pas mieux. Ce ne sera pas facile mais j ai des exemple qui ont un but dans la vie, qui y donne tout et qui sont aussi heureux qu ils peuvent l etre . Je pense que le sens de notre vie n a aucune limite: on pourrait croire que je suis anti-religion puisque finalement, c est elles qui conditionnent l esprit sous des pretextes bien egocentriques tels que son propre salut. Mais il n en ai rien, je pense qu une fois qu on a abandonné la religion comme cadre rigide et qu on en a fait un but, alors il en ressort du bien.D’un autre coté je pense que le simple fait de vouloir etre quelqu un de bien est une fin en soi.

    Je ne suis pas la pour te dire ce que tu dois faire: mais quand je vois les capacités d ecritures que tu développe sur internet, je me dis qu il y a du potentiel!

    n hesite pas ven_13@hotmail.fr

  6. La fée chocolat dit :

    Bonjour la déesse déchue, tu reviens quand ? J’aimerai avoir de tes nouvelles. La bise.

  7. mutuelles dit :

    Cette force de tout changer se trouve en nous, avec du courage on peut y arriver mais la route est terriblement penible.
    Bisous Alex

  8. kiko dit :

    虎穴に入らずんば虎子を得ず / ko.ke.tsɯ.ni i.ɾa.zɯm.ba ko.ʑi.o e.zɯ

    ••• (Sens propre) Qui n’entre dans l’antre du tigre
    ne peut guère attraper les petits du tigre .
    ••• (Sens figuré) Qui ne risque rien n’a rien.

  9. kiko dit :

    iH,

    La déesse déchue au oreilles de choux,
    à mis tout le monde sans dessus – dessous.

    Comme la Vie quoi…

    Au début on est en « dessus », ensuite on part et
    on se retrouve en « dessous » :)
    Aimer vous les uns les autres :) au Tibet comme en Palestine ;)

    Luce A+

  10. kiko dit :

    iH,

    Dans le doute, voilà ce qu »elle a fait :) :

    http://www.youtube.com/watch?v=bmLMPgO35uw

    Magnifique, non ?

    A+

Laisser un commentaire

carotteetdidi |
paradigmas |
SUIMOI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma Boutique
| Missy-Johanne
| Multizone/Climatisation/Cha...