Déesse déchue

15 janvier, 2008

Equilibre instable…

Classé sous Humeur — deessedechue @ 17:01

silhouettedancebyolenaluminatii.jpg

Je n’arrive à rien faire,
Je traîne au bureau en attendant que le temps passe,
Le temps passe et ça empire car maintenant je culpabilise car le boulot s’entasse,
J’ai envie de pleurer, l’impression d’étouffer, du mal à respirer…
Cette journée n’en finit pas !
Je voudrais partir d’ici,
Quitter ce job, cet appartement, ce pays,
J’ai envie de tout plaquer, partir ailleurs, loin pour tout recommencer,
Mon éternelle stratégie de fuite qui me reprend…
Malheureusement tout recommence toujours,
Évidemment le problème est en moi.
C’est moi le problème,
Pas de fuite possible
Je ne suis pas capable d’être simplement bien,
Je ne vis pas, je survis,
Bien sûr que je continue et que j’espère que cela change,
Seulement rien ne change,
Je continue dans cette position instable,
A chaque instant je rêve que l’équilibre se rompe,
A chaque instant, je rêve que je tombe….

 

5 Réponses à “Equilibre instable…”

  1. Tyra dit :

    Tu as envie de pleurer… et bien, pleure un bon coup, soulage-toi en deversant tes douloureuses larmes….toutes celles qui t’ettouffent et qui font que les chagrins restent bloquer au fond de toi. Fais le point et Pleure, mais ne te culpabilise pas. La culpabilité ne changera rien à la situation, sinon que te mettre dans un spleen profond…. Ne reste pas figée sur des événements….avance…reprend du poil de la bete….Oui, je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire….Mais,il faut aussi en avoir envie pour espérer le faire…Le plus souvent, c’est bizarre,mais c’est comme ça, on recasse sans cesse ces choses qui sont la cause de nos chagrins et on refusent de les oublier ou de les dépasser. Si l’oublier n’est pas possible, alors pourquoi ne pas apprendre à accepter ce qui est maintenant, puisque ce qui n’est plus, ne sera plus jamais…..Le temps est notre allié et jamais un ennemi et il pose tjrs un baume salvateur sur nos blessures les plus profondes. Alors, Chère inconnue, pleure un bon coup, remue-toi…secoue-toi… et en Avant pour un autre Bonheur même si pour le moment tes larmes voilent à tes yeux sa lumière (Bonheur) qui brillera encore une fois pour toi et pour tous ceux qui sont dans la même situation. Take care et Carpe Diem

  2. Virginie dit :

    J’aimerais tant pouvoir dire qu’avec le temps tout s’arrange mais non… Il ne reste toujours que le vide… Le vide laissé par l’amour perdu.

  3. Ø dit :

    Il faut aller de l’avant. Evidemment si on reste à attendre que ça passe tout seul, rien ne s’arrange. J’étais dans le même cas aussi, à me lamenter sur ma pitoyable existence, avoir des pensées encore plus sombres qu’auparavant (et pourtant même quand tout allait bien, c’était déjà pas la joie dans mes idées lol). Il faut arriver à se faire violence à soi même (et le mot « violence » n’est pas une exagération, je sais de quoi je parle), sortir, faire des choses, même seul (je suis un peu dans le même cas niveau solitude donc encore une fois je sais que ce n’est pas facile), s’investir à fond dans quelque chose qui nous passionne (dans mon cas la musique), cela fonctionne mieux que n’importe quelle drogue (sur ordonnance ou non), on sent qu’on peut faire quelque chose et c’est vraiment important, de se sentir fort. Après avoir effleuré le fond il est bon de revenir à la surface. Mais comme je l’ai dit cela demande une vraie violence intérieure mais au bout se trouve l’harmonie. Bon, j’ai toujours des pensées pas très nettes mais au moins j’arrive à les rationaliser, les inclure dans mon mode de pensée et ne plus voir seulement le mauvais côté des choses. Tout ça n’a pas été fait sans mal (et merci les psychédéliques, véritables outils d’introspection et de reflexion).

    Bien sûr on a déjà dû te dire tout ça avant et en plus de tout ça je te connais pas (du moins qu’à travers tes écrits et l’idée que j’ai pu me faire de toi) mais bon, j’avais envie d’ouvrir ma bouche (ou plutôt mon clavier), ce qui m’arrive somme toute assez rarement, profite donc des quelques conseils (avisés ou non) d’un inconnu misanthrope à une autre inconnue et fais en ce qu’il te plait :)

    PS : Je te conseille d’aller voir le film Into The Wild…

  4. Yoanne dit :

    Salut, c’est fou ce que je te comprends :( !!!!
    Je ressens la même chose que toi, sa va faire bientôt 3 ans que je survis!! Je trouve plus la force, ni l’envie ou ce truc qu’il faut pour se lever avec le coeur pleins de joie et d’espoir!! J’ai plus cette sensation d’être!! Cette chose qui nous fait avancer et qui nous pousse vers l’avant!!! J’ai beau me dire sa ira mieux, rien n’y fait!! C’est toujours pareil, sa fait toujours si mal, ça me bouffe chaque jour un peu plus!!!!
    J’aimerais aussi partir loin, pour tous recommencer!!!!
    Mais je m’accroche!!! Pourquoi?? Je crois tous simplement parce qu’on à besoin de moi…sinon je serai déjà dans le pays de mes rêve, ou la douleur n’existe pas!!!
    Ne me demande pas comment je m’accroche je sais pas comment je fais…!! Je pleure, souvent pour me sentir un peu vivant…
    Bis accorche toi!!!!! Faut dire que sa passera, même si c’est dure d’y croire!!! (même moi j’y crois pas) :S !!!
    bis courage!!!

  5. enuoila dit :

    Salut,
    il est 4h du matin (oups 5h en fait…), voila comme souvent ces derniers temps la nuit ne me porte pas conseil, bien au contraire !!!idées mélancolique(mais modérées,lol), non j’ai taper sur google « envie de se lever un jour, partir, et ne plus revenir » et je suis tomber sur ce forum…Certainement que j’avais envie de voir, ou de trouver du reconfort chez d’autres dans une situation similaire, histoire de ne plus etre seul…et pourtant je ne suis pas seul, tant de gens m’entoure et aucun ne voit que je vais mal, mal au point de tout quitter pour me retrouver…J’ai tellement était la pour eux (sans exagération, et à tort surement); qu’aujourd’hui quand moi je vais mal ils ne le remarque meme pas.Certainement car pour eux, je ne suis plus humain, « lui il va toujours bien, selon eux » (à tort je n’aime tellement pas m’apitoyer sur mon sort qu’effectivement au jour d’aujourd’hui, je ne sais plus dire que je vais mal meme à ceux que j’aime)…Moi je n’ai jamais eu besoin qu’ils me disent qu’ils vont mal, je l’ai souvent vu avant même qu’ils ne me le disent, et aujourd’hui c’est moi qui ai besoin qu’on me soulage, mais helas personne…même pas lui, mon meilleur ami, devenu frangin aujourd’hui; même lui ne l’a pas remarqué et pourtant il est censé me connaitre mieux que quiconque, lui ne voit rien d’autre que « ses problémes existentiels ». et Elle, comme elle ne comprennait plus, une séparation s’est imposée…Ai je le droit de dire ce que je dis, je ne sais pas? ai je le droit d’en demander autant, je ne sais pas? suis je bléssé? oui… Pourtant je n’ai pas le droit de me plaindre, tout va bien dans ma vie..du moins « aspcts normatifs:)..). Aujourd’hui j’ai décidé de partir, quand? tres prochainement, j’ai besoin de m’en aller, d’etre SEUL, de ne penser qu’à moi (egoiste surement), pourquoi pas me faire des nouveaux amis (je suis tres sociable à ce qu’il parrait et agréable…); pourquoi je parle de tout ca car j’ai besoin d’une oreille et personne pour me preter la sienne (je n’en demande qu’une, pas deux, lol)…J’ai lu vos conseils, et certains m’ont marqués, ce bref passage de ma vie sur ce blog, me fait enormément de bien…Le virtuel c’est pas si mal tout compte fait…merci encore à ceux et celles qui sont l’essence de ce site…je vous souhaite bien du courage et beaucoup de bonheur… »la vie est le plus beau cadeau, qui nous ait été fait…alors ne la gachons pas »…
    bonne nuit

Laisser un commentaire

carotteetdidi |
paradigmas |
SUIMOI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma Boutique
| Missy-Johanne
| Multizone/Climatisation/Cha...