Déesse déchue

6 octobre, 2006

Mes souvenirs

Classé sous Reflexions — deessedechue @ 14:23

Memories____by_KattZ.jpg

Le bruit des touches du clavier
Moi allongée sur le canapé
Devant la télé
Si fatiguée
Souvenir de ces soirées
Passées seule
A côté de toi
Au milieu du chantier
Dans la poussière
Le bruit de tes doigts
Frénétiques sur le clavier
Ton esprit si loin de moi
J’attends
Comme une intruse
Dans notre appartement dévasté
Rien ne se passe
Tu ne me parles pas
Tu ne me regardes pas
Je n’existe pas

Un bruit
Une sensation
Tellement de souvenirs
Et cette réalité
Rien n’a vraiment changé

3 Réponses à “Mes souvenirs”

  1. Ledzep dit :

    C’est bizarre mais ce poeme me fait penser à ce que j’ai vécu avec quelqu’un. Elle tchattai le soir la plupart du temps et je restai a l’attendre. Elle ne voulais pas que je lise skelle marquait je pensais que s’était par pudeur mais qu’il n’y avais rien de plus. Et plus tard elle m’a trompé avec un gars d’internet…
    Enfin bref, juste pour te dire que ce que tu écris est tres beaux, bonne continuation.

  2. Adele dit :

    tu as du vraiment soufrire, je suis resté scotche sur ton blog ( je suis tombe dessus vraiment par hasard) on dis que soufrir nous rappelle que l’on est vivant .. J’ai connu certaines choses pareils mais je n’ai pas a me plaindre maintenant , je n’ai pas le grand amour mais que des petits qui m’offrent beaucoup c’est moi qui l’ai choisis je pensais avoire trouve le bon mais tt a ete gache . Il y a peu de separation entre l’amour et la haine lol !!
    continu comme sa, crier sa douleur sa fait du bien et tu montre a certains qu’ils y a pire qu’eux . J’ai une amie presque dans ton cas . Bon courage les anges nous reserves tjrs leurs meilleurs surprises…

  3. L'Autre Déesse Déchue dit :

    Bonsoir, comme beaucoup je suis tombée sur ce blog par hasard et l’ai lu en totalité d’une traite tellement je m’y reconnaissais, au niveau du ressenti car mon histoire diffère de la votre.
    Il passait des heures avec elle au téléphone, enfermé dans sa bulle oubliant mon existence, pourtant là depuis huit ans à l’époque, n’ayant que faire de ma détresse et de mes larmes. Je n’étais plus sa Princesse, sa Déesse… J’étais la déchue !
    Le pire est qu’il m’en racontai une partie car malgré tout ce qu’il me faisait endurer, et il en souffrait également, nous étions les seules personnes à qui nous pouvions en parler. Je souffrais de l’entendre me relater une partie de leurs conversations et des reproches qu’elle lui faisait, de mon empathie et de cette curiosité malsaine. Elle ne le comprenait pas, n’aimait rien de lui et de ce qu’il était. Elle voulait juste vivre quelque chose de très fort avec lui, se sont ses propres mots, sachant qu’ils n’avaient rien en commun et que leur histoire n’avait pas d’avenir.
    Et même ayant trouvé un autre homme elle continuait pour le faire souffrir, le rendre jaloux. Elle nous a pourri l’existence jusqu’à le faire péter les plombs et j’en prenais plein la g…
    Cela fait plus de deux ans, nous sommes séparés depuis quelques mois, nous nous voyions de temps en temps et communiquons tout les jours, il m’aime toujours, je lui manque, notre relation lui manque également, mais au point mort car il est trop obtus.

    Je suis vraiment désolée d’en avoir écrit autant, même si c’est très succin. Mais j’ai ressenti le besoin en vous lisant de m’exprimer, pour une fois car je n’y arrive pas, à quelqu’un qui pourra me comprendre, qui ne me jugera pas et qui ne me rabaissera pas. Juste un peu de temps pour me lire et de compréhension.
    Encore une fois, désolée et merci.

Laisser un commentaire

carotteetdidi |
paradigmas |
SUIMOI |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ma Boutique
| Missy-Johanne
| Multizone/Climatisation/Cha...